Articles Tagués ‘David Slade’

Voici un petit extrait qui feront plaisir à certains ou plutot certaines 😉

Alors que le troisième opus sort cet été sur nos écran, le quatrième est en pleine préparation ou plutôt en pleine négociation.

Car les négociations des salaires fait une sorte de mini scandale entre la production et deux comédiens.

En effet, Kellan Lutz et Asley Greene ne serait pas d’accord avec les salaires que leurs propose Summit, alors qu’il on un cachet dix fois plus élever que dans le premier film. Cela pourrait donc amener la production à tout bonnement les remplacer, un peu comme ils ont fait avec Rachel Lefebvre remplacer par Bryce Dallas Howard dans le rôle de Victoria.

Publicités

Les morts suspectes se multiplient dans la région de Seattle. Victoria est dans le coin… on le sent, parce qu’elle veut toujours se venger de Bella. Heureusement que les Cullen (le clan des vampires) et les Quileutes (le clan des loups-garous) sont présents pour assurer sa protection. Ils devront cesser de se faire la guerre mais plutôt s’allier contre une ennemie redoutable.  Bella devra faire un choix entre Edward et Jacob.

AHHHH ! Voila enfin ça bouge un peu. J’ai eu peur en voyant le première qu’il n’y aurai pas le moindre action ( PS : j’ai pas lu les bouquins). En même temps c’est David Slade qui est à la barre, celui la même qui nous as pondu le magnifique  30 Jours de nuits ( je dit magnifique pour la beauté de l’image car je me suis quand même un peu fait chier en le voyant).

affiche-30-jours-de-nuit-30-days-of-night-2006-2

Un film de vampires adapté d’un comics culte, avec un pitch plutot bien trouver avait de quoi me donner envie de regarder ce film. Moi qui m’attendais à un bon gros film bien badass je fût plutot deçu 😦

Le paradis des vampires mangeurs d’hommes se situe à Barrow, Alaska. Et pour cause: à l’approche du solstice d’hiver, la petite ville plonge dans l’obscurité pendant trente jours. Cette année toutefois, le shérif Eben semble bien déterminé à empêcher les créatures de la nuit de se nourrir de ses protégés. Avec l’aide de son épouse et des résidents apeurés de son patelin, il va multiplier les ruses afin de maintenir les vampires à distance. Du moins jusqu’au retour du soleil.

Le gros point noir du film, selon moi, et qu’a trop vouloir rendre les vampires bien fun, ils n’en deviennent que ridicules et quant les bads-guys me font plus marrer que peur on peut dire que le film part déja avec un sérieu handicap dans mon estime.

30-jours-de-nuit (suite…)