Articles Tagués ‘vampire’

4763_108868910131_108051855131_3311874_3038034_n

Voici un peu plus d’info sur la trilogie vampirique de Guillermo Del Toro et Chuck Hogan, The Strain.

Donc le premier livre sera publier le 17 septembre sous le titre français La lignée.

Je vous rapelle le synopsis du livre qui m’a l’air bien badass:

Un avion en provenance d’Allemagne se pose à l’aéroport international JFK à New York. Tout à coup, l’inexplicable se produit : l’appareil s’arrête au milieu de la piste, ses lumières s’éteignent, l’équipage ne répond plus à la tour de contrôle. Ce que l’on découvre à bord est pour le moins mystérieux : tous les passagers, sauf quatre, sont morts, apparemment paisiblement, puisqu’on ne retrouve aucune trace de traumatisme ou de bagarre. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ?

Ephrain Goodweather et son équipe d’épidémiologistes doivent rapidement établir l’origine de ce drame avant que la population ne cède à la panique; et il y a de quoi s’inquiéter : le soir même, deux cents cadavres disparaissent de plusieurs morgues à travers la ville. Tandis qu’une menace sans précédent plane sur New York, Ephraim et un petit groupe essaient de s’organiser. Pas seulement pour sauver leurs proches. C’est la survie de l’humanité qui est en jeu…

Et voici une petit vidéo de Del Toro qui qui parle de son livre.

Publicités

Comment je sais ça ? Graçe au site officiel de la trilogie littéraire de Guillermo Del Toro.

the-strain-uk

Dans moin de 19 jours sort donc aux Etats-unis, The Strain,  le premier bouquin de la trilogie Vampirique que Del Toro à co-écrit avec Chuk Hogan ( Chuk pas Hulk, non parceque Hulk Hogan écrire un livre laisser moi rire).

The Strain débute en 2010, quand un Boeing 777 venant d’Allemagne se pose à New York. Peu après son atterrissage, toutes les lumières de l’avion s’éteignent et plus personne ne peut communiquer avec l’équipage. Quand on parvient finalement à entrer, les 300 personnes ayant embarqués sont mortes, exceptées quatre voyageurs. Les survivants, conduits à l’hôpital, finissent par disparaître.

Au même instant, le milliardaire Eldritch Palmer vole vers New York pour accomplir une mystérieuse mission. Un vieil homme, survivant de l’Holocauste, découvre que le moment qu’il a attendu depuis 70 ans est enfin arrivé. Un très ancien poudrier a été brisé et une malédiction ancestrale s’est abattue sur New York. Si elle n’est pas stoppée, la malédiction détruira la ville en une semaine et les Etats-Unis en trois mois…

Tous cela annonce que du bon, je n’ai plus qu’a finir les 12 millions de bouquins qui moisissent dans ma bibliothéque avant d’attaquer celui la 😉

Pour les anglophones, voici une ch’tite vidéo de notre ami qui nous parle de son livre.

affiche-30-jours-de-nuit-30-days-of-night-2006-2

Un film de vampires adapté d’un comics culte, avec un pitch plutot bien trouver avait de quoi me donner envie de regarder ce film. Moi qui m’attendais à un bon gros film bien badass je fût plutot deçu 😦

Le paradis des vampires mangeurs d’hommes se situe à Barrow, Alaska. Et pour cause: à l’approche du solstice d’hiver, la petite ville plonge dans l’obscurité pendant trente jours. Cette année toutefois, le shérif Eben semble bien déterminé à empêcher les créatures de la nuit de se nourrir de ses protégés. Avec l’aide de son épouse et des résidents apeurés de son patelin, il va multiplier les ruses afin de maintenir les vampires à distance. Du moins jusqu’au retour du soleil.

Le gros point noir du film, selon moi, et qu’a trop vouloir rendre les vampires bien fun, ils n’en deviennent que ridicules et quant les bads-guys me font plus marrer que peur on peut dire que le film part déja avec un sérieu handicap dans mon estime.

30-jours-de-nuit (suite…)

twilight_bigteaserposter

Donc je suis aller voir ce film avec en tête que j’allais bien roupiller durant la projection et que ça allait être un nanar en puissance.

twilight_1

Pour tout dire je fut agréablement surpris par le film qui est une love story entre une humaine et un vampire, histoire banal digne d’un Buffy mais c’est suffisament  bien mit en scéne pour qu’on s’attache aux personnages, même aux second rôles qui pourtant n’ont pas un temps d’apparition à l’écran extraordinaire, mais mentions spécial à notre belle héroine et notre vampire plus etincellent qu’une star de glam rock pour leur interprétation plutot réussi de leur révulsion et attirance reciproque.

twilight_movie( ceci est le méchant du film et non Julien Doré)

Bien que la love story soit bien filmer ( à part deux trois scéne cul cul la praline : dédicasse à la scéne du piano) que dire des scénes d’action qui sont digne d’un Smallville et qui, parfois,  frôle  le ridicule ( et va y que je cours dans les arbres comme dans Tigres et Dragons) et des sfx d’une laideur à en mourir.

Par contre je dit BIG GLOP  à Carter Burwell pour nous avoir pondue un score  bien envoutant.

twilight-cast_l

En conclusion, je pense que même si le film ne casse pas trois patte à un tripode, il y a du potentiel pour que les trois autres suites soient de bonne facture et il reste un bon divertissement, à condition de pas chercher le big film fantastique de l’année et de ne pas avoir peur des hordes d’adolescentes fanatique.

C’est ce qu’aurait suggérer Sam Raimi himself dans une interview pour le magasine américain Empire.

morbius


Prix Nobel de chimie, Michael Morbius découvre qu’il est atteint d’une maladie du sang rare et incurable. Il réussit à se guérir en combinant l’utilisation de chauves-souris à celle d’électrochocs mais se transforme alors en vampire. Ne supportant plus le soleil et continuellement assoiffé de sang humain, il est déchiré entre un dégoût de lui-même et son désir de vivre.

Sous la forme de vampire, il affronte le Dr Curt Connors et Spider-Man à un moment où ils cherchent à inverser le processus qui a donné 6 bras à Spider-Man. Sa défaite permet au Dr Connors de guérir Spider-Man en prélevant au vampire un peu de son sang.Avec le temps, il prend l’habitude de se nourrir du sang des sans-abris ou des criminels qui hantent les rues.Temporairement guéri après avoir été frappé par un éclair, il redevient par la suite un vampire mais contrôle mieux sa soif de sang.

source Wikipédia

Je pense que ce serait une bonne idée de voir un peu plus de fantastique dans Spider-man de plus cela pourrait coller avec le fait que le Lézard fasse aussi parti de l’histoire. Entre ça et son prochain film  » Drag Me to Hell »  j’ai bien l’impression que Sam Raimi veut refaire un grand retour au source et ce n’est pas pour me déplaire.

Grovyyyyyyyyyyyyyy !